Créer son site Internet seul, une bonne idée ?

Outil quasi incontournable pour les entreprises, le web peut aujourd’hui aider une activité à se lancer, à se développer et à accroître sa visibilité. Quels sont les pièges à éviter ? Comment construire un site et le mettre à jour ?

Définir les objectifs de votre site

Vous souhaitez réaliser un site de e-commerce pour vendre des produits en ligne ? Un site d’information pure ? Une interface de contact ? Un site de présentation de collection ? Avant de démarrer, il est important de bien définir vos besoins. Un site de e-commerce requiert par exemple des connaissances techniques pointues ; de même, si vous souhaitez générer un du trafic pour collecter des contacts, il est conseillé de faire appel à un professionnel. Il vous aidera à choisir les bons outils, à développer votre site, corriger les bugs éventuels, etc.

Développer un site quel que soit le niveau

Si vous souhaitez simplement présenter vos produits en ligne et permettre à n’importe quel internaute d’y accéder, développer son site seul est tout à fait possible. De nombreux outils très accessibles sont disponibles sur la toile. Même les novices pourront fabriquer leur site à condition d’un peu de temps et de patience.

Renouveler l’information pour être visible

N’oubliez pas que le succès d’une page web passe aussi généralement par un bon référencement dans les moteurs de recherche. Nourrissez aussi souvent que possible votre site en actualités et en informations. Bref, faites-le vivre et donnez à vos clients l’envie de revenir régulièrement.

Le nom de domaine

C’est l’adresse du site (par exemple www.boulangerie_leprince.fr). Après avoir vérifié la disponibilité du nom de domaine que vous avez choisi, il vous faudra le déposer auprès de l’AFNIC (Association Française pour le Nommage Internet en Coopération). En France, c’est l’organisme responsable des noms de domaine.

L’éditeur de pages web

C’est l’outil qui vous permettra de construire vos pages web. Internet regorge de solutions et d’éditeurs de pages web. On peut en distinguer néanmoins deux : – WordPress ou Dotclear, deux solutions dites open source (logiciel libre), sont très simples à prendre en main. la plate-forme en mode SAAS (software as a service) permet la création de sites web à partir de modèles définis. Cette solution complète permet de gérer les mises à jour et l’hébergement du site. Point négatif : cet outil est plus restrictif (personnalisation limitée) mais il ne nécessite aucune connaissance technique particulière. La location mensuelle ou trimestrielle est peu onéreuse.

Les mentions légales

La création d’un site internet implique plusieurs obligations, comme l’affichage des mentions légales imposé par la Loi du 21 juin 2004 pour La confiance dans l’économie numérique (LCEN). Ces mentions doivent comporter : -la dénomination commerciale ou la raison sociale de l’entreprise, -l’adresse du siège social, le numéro de téléphone, -le nom et les coordonnées de l’hébergeur, le nom du webmaster. Vous protégez ainsi le contenu de vos pages internet et cette transparence est un atout supplémentaire pour inspirer confiance à vos visiteurs.

Article proposé par la Compagnie Hyperactive

Vous êtes conjoint collaborateur,
Pourquoi se déclarer?

Pour quel statut et comment se déclarer ?

Toutes les informations et les démarches à suivre pour votre déclaration.

En savoir plus
BOITE à outils

Annuaire utile pour les femmes des artisans, Les actualités, Formation pour les femmes d’artisans, Documentation pour les femmes des artisans, Questions / réponses

en savoir plus