12. Bouchers

La manipulation d’outils tranchants, les variations de températures, un environnement de travail humide, les allers et venues sur des sols glissants et les nombreuses manutentions manuelles sont autant de facteurs de risques d’accidents de travail et de maladies professionnelles. Ajoutez à cela les risques chimiques et biologiques…

Pour prévenir ces risques, garantir la sécurité des professionnels de la boucherie, MAAF a répertorié quelques conseils pratiques à appliquer au quotidien. Le respect de ces règles est aussi synonyme de qualité.

6 gestes à retenir 

Connaître les risques

Les gestes de votre métier Les risques associés Les précautions à prendre

TRANSPORTER DES PIÈCES DE VIANDE

  • Peut provoquer des chutes, des chocs douloureux.
  • Utiliser des chaussures et des bottes antidérapantes.
  • Faire attention aux sols glissants ou encombrés.

TRAVAILLER DANS LE FROID

  • la déshydratation
  • des affections ORL
  • des douleurs articulaires.
  • Boire plus et de préférence des boissons chaudes.
  • Pratiquer quelques exercices d’échauffement.

MANIPULER DE LA VIANDE

  • Peut provoquer des dermites, allergies et maladies de peaux diverses : verrues dans les paumes des mains et sur les doigts.
  • Peut favoriser les maladies transmises par les viandes contaminées : pasteurelloses, rouget du porc…
  • Porter des gants pour protéger la peau.

DÉCOUPER ET PRÉPARER LA VIANDE

  • Peut entraîner des coupures, des cicatrices.
  • Peut provoquer des panaris.
  • Veiller à porter le gant maillé et le tablier de protection lors de la découpe de la viande.
  • Porter des gants pour nettoyer les machines.
  • Ranger pour que le bon couteau soit toujours disponible.
  • Sortir ses pièces de viande un peu avant pour qu’elles soient moins dures à travailler.
  • Penser à aiguiser les couteaux pour diminuer les efforts.

DÉCOUPER ET PRÉPARER LA VIANDE

  • Peut entraîner des coupures, des cicatrices.
  • Peut provoquer des panaris.
  • Veiller à porter le gant maillé et le tablier de protection lors de la découpe de la viande.
  • Porter des gants pour nettoyer les machines.
  • Ranger pour que le bon couteau soit toujours disponible.
  • Sortir ses pièces de viande un peu avant pour qu’elles soient moins dures à travailler.
  • Penser à aiguiser les couteaux pour diminuer les efforts.

SERVIR LES CLIENTS À L’ÉTAL

  • Peut engendrer de fortes contraintes sur la colonne vertébrale et les membres supérieurs.
  • disposer les appareils à la bonne hauteur.
  • Éviter de tendre les colis au client dans la partie haute de l’étal.
  • Monter sur un tabouret pour ranger, vider et nettoyer l’étal.

 

Statistiques

Accident du travail

Les accidents du travail les plus fréquents pour les bouchers :
fiche-bouchers-stats

Maladies professionnelles

90% sont des troubles musculo-squelettiques. Les troubles musculo-squelettiques représentent la première cause de reconnaissance de maladie professionnelle en France. Ces troubles (autrement appelés TMS) regroupent nombre de pathologies des muscles, tendons et nerfs.

Ces troubles sont souvent le résultat de répétition de gestes, d’efforts extrêmes (port de charges lourdes), de positions pénibles ou inadaptées, ou d’une utilisation d’outils vibrants. Dans ce cas, ils sont d’origine biomécanique.

Les TMS peuvent également apparaître lorsque la charge de travail s’intensifie, que les cadences s’élèvent.

Tout cela générant logiquement anxiété et stress. L’origine est alors qualifiée d’organisationnelle.

Vous êtes conjoint collaborateur,
Pourquoi se déclarer?

Pour quel statut et comment se déclarer ?

Toutes les informations et les démarches à suivre pour votre déclaration.

En savoir plus
BOITE à outils

Annuaire utile pour les femmes des artisans, Les actualités, Formation pour les femmes d’artisans, Documentation pour les femmes des artisans, Questions / réponses

en savoir plus