9. Métiers du bâtiment : second œuvre

Les professionnels du second œuvre et du bâtiment exercent souvent dans des environnements inhospitaliers : bruit, poussière, vapeur, exposition aux matériaux sensibles (amiante, plomb, ciments et peintures) sont leur quotidien. De plus, les postures de travail sont souvent inconfortables (travail au sol, au plafond, port de charges lourdes), ce qui peut entrainer TMS, maladies, blessures, allergies, etc.

Il convient donc d’adopter des mesures et des règles pour s’en protéger efficacement. Si ces règles ne résolvent pas tous les risques d’accidents ou de maladies, elles permettent néanmoins d’en prévenir un bon nombre. Petit rappel des principes de base.

6 gestes à retenir

Connaître les risques

Les gestes de votre métier Les risques associés Les précautions à prendre

POSER UN CARRELAGE

  • Utiliser la scie à carreaux
  • Porter les carreaux et les sacs de colle
  • Gâcher du ciment
  • Porter les pots de colle
  • Les scies circulaires peuvent engendrer des blessures graves : coupures, projection de particules.
  • Certains composants du ciment peuvent provoquer la gale du ciment.
  • La poussière dégagée par le ciment en suspension peut provoquer des affections de l’appareil respiratoire.
  • La poudre de plâtre et la poussière de carrelage peuvent provoquer des manifestations allergiques, de l’asthme ou d’autres pathologies respiratoires.
  • Peut entraîner des problèmes de dos.
  • Porter ses équipements de protection : chaussures, lunettes, masque, genouillères et gants.
  • Avoir une bonne hygiène de la peau.
  • S’accroupir plutôt que se mettre à genoux.
  • Garder son dos droit.
  • Ranger les zones de travail.
  • Plier les genoux pour porter les charges et s’approcher des objets lourds pour les soulever.
  • Éviter de faire de la poussière et aspirer plutôt que balayer.

PEINDRE DES MURS, DES PLAFONDS ET POSER DES REVÊTEMENTS MURAUX OU DE SOL

  • Préparer les supports à peindre
  • Préparer des peintures
  • Utiliser des pinceaux et rouleaux
  • Les ciseaux et cutters peuvent provoquer des coupures.
  • Les solvants et les peintures glycérophtaliques peuvent être sources d’allergies et de maladies de la peau : dermites et eczéma.
  • Peindre un plafonds peut provoquer des douleurs au niveau des vertèbres cervicales, des vertiges et des maux de tête.
  • Porter ses équipements de protection : ses chaussures, ses lunettes, et ses genouillères.
  • Porter ses gants pour préparer et appliquer les peintures.
  • Utiliser des crèmes ou des pâtes de protection pour protéger la peau quand les gants ne sont pas utilisables.
  • Ranger les zones de travail.
  • Utiliser les échafaudages chaque fois que c’est possible, de préférence à une échelle.

POSER DES CLOISONS ET PRÉPARER LES SUPPORTS POUR LA FINITION

  • Soulever les plaques de plâtre et les fixer
  • Poser les isolants
  • Enduire les cloisons
  • Talocher et lisser les plâtres
  • Faire des moulures
  • Le port de charges lourdes (carreaux et plaques de plâtre, sacs de plâtre) peut provoquer des TMS, particulièrement au niveau du dos.
  • Travailler dans des positions inconfortables peut développer de l’arthrose.
  • La pose ou la dépose de la laine de verre et/ou de roche peut provoquer des maladies respiratoires.
  • Porter ses équipements de protection : chaussures, lunettes, genouillères et gants.
  • Porter un masque et des gants adaptés quand on manipule des laines isolantes.
  • Utiliser les outils de levage.
  • Porter les charges les plus lourdes et encombrantes à deux.
  • Plier les genoux pour soulever des charges.
  • Ranger l’espace de travail.
  • Utiliser toujours un échafaudage au lieu d’une échelle.
  • Charger le camion le soir quand les muscles sont chauds pour le chantier du lendemain matin.

Statistiques

Accident du travail

Les accidents du travail les plus fréquents dans votre métier :
fiche-second-oeuvre-stats

Maladies professionnelles

85% sont des troubles musculo-squelettiques dont beaucoup localisées aux genoux.Les troubles musculo-squelettiques représentent la première cause de reconnaissance de maladie professionnelle en France. Ces troubles (autrement appelés TMS) regroupent nombre de pathologies des muscles, tendons et nerfs.

Ces troubles sont souvent le résultat de répétition de gestes, d’efforts extrêmes (port de charges lourdes), de positions pénibles ou inadaptées, ou d’une utilisation d’outils vibrants. Dans ce cas, ils sont d’origine biomécanique.

Les TMS peuvent également apparaître lorsque la charge de travail s’intensifie, que les cadences s’élèvent.

Tout cela générant logiquement anxiété et stress. L’origine est alors qualifiée d’organisationnelle.

Vous êtes conjoint collaborateur,
Pourquoi se déclarer?

Pour quel statut et comment se déclarer ?

Toutes les informations et les démarches à suivre pour votre déclaration.

En savoir plus
BOITE à outils

Annuaire utile pour les femmes des artisans, Les actualités, Formation pour les femmes d’artisans, Documentation pour les femmes des artisans, Questions / réponses

en savoir plus