8. Métiers du bois

Menuisiers, charpentiers, ébénistes… Outre le travail du bois, ces métiers ont un dénominateur commun : le risque. Des risques qu’il convient de reconnaître et d’évaluer pour mieux les prévenir. L’utilisation de machines-outils, le port de matériaux lourds, l’exposition à la poussière sont quelques-uns des risques à identifier…

Dans ce secteur d’activité, le non-respect de certains process de travail peut entrainer des conséquences bien plus lourdes que de simples arrêts de travail : mutilations, TMS, surdité, maladies respiratoires, etc. Au-delà de la sécurité des salariés, il peut aussi entrainer une dégradation de la qualité du travail et de l’image de marque de l’entreprise auprès de ses clients…

6 gestes à retenir

bois_1bois_2bois_3

Connaître les risques

Les gestes de votre métierLes risques associésLes précautions à prendre

UTILISER UNE MACHINE-OUTIL SUR UNE TABLE

  • Charger la machine
  • Guider la pièce
  • Ranger la pièce
  • Nettoyer la machine
  • Ponceuses, dégauchisseuses, raboteuses, scies circulaires… peuvent provoquer des coupures.
  • La projection d’un élément peut provoquer la perte d’un œil.
  • Les vibrations peuvent provoquer des altérations dans les tendons, les muscles et les articulations.
  • L’utilisation de machines bruyantes peut provoquer la diminution de l’acuité auditive.
  • Les poussières de bois peuvent provoquer des allergies respiratoires et des conjonctivites.
  • Utiliser systématiquement les accessoires de protection de la machine.
  • En fin de passe, tirer plutôt que pousser la pièce.
  • Ranger les zones de travail.
  • Porter des vêtements ajustés qui ne seront pas happées par la machine.
  • Porter ses équipements de protection contre le bruit.
  • Porter un masque de protection respiratoire.
  • Nettoyer la zone de travail par aspiration.

CHARGER / DÉCHARGER UN CAMION. RANGER UN STOCKAGE

  • La manipulation répétée de pièces de bois peut engendrer des troubles musculo-squelettiques.
  • Plier les genoux pour porter les charges.
  • Porter ses équipements de protection.
  • Ranger les zones de chargement.
  • Effectuer ces travaux le soir quand les muscles sont chauds et pas « à froid » le matin.
  • Utiliser les engins chaque fois que c’est possible.

MANIPULER DES CHARGES LOURDES

  • Pièces de bois
  • Matériel encombrant
  • Peut engendrer des pathologies du dos.
  • Ces objets peuvent également écraser les doigts et les pieds.
  • Les bras levés pour soulever et mettre en place la menuiserie, peuvent provoquer des problèmes dans le dos et dans les épaules.
  • Porter ses gants pour éviter les échardes.
  • Utiliser les outils de levage et de préhension.
  • Ranger les zones de travail.
  • Appliquer les techniques de levage de charge en sécurité.
  • Plier les genoux pour porter les charges.

TRAVAILLER SUR UN CHANTIER

  • Poser un parquet
  • Poser un meuble et une menuiserie
  • Traiter des poutres en place
  • Les moisissures contenues dans le bois peuvent engendrer des maladies pulmonaires.
  • Les produits peuvent provoquer des allergies, des maladies de la peau (dermites, eczéma) et de l’appareil respiratoire, ainsi que des intoxications.
  • Frapper avec la paume de la main peut entraîner des hématomes ou des fractures.
  • Porter ses genouillères.
  • Utiliser les outils de levage et de préhension.
  • Ne pas utiliser sa main ou sa paume comme un marteau pour caler une pièce.
  • Porter son masque de protection respiratoire (adapté au produit).

Prévenir les risques : quels sont les enjeux 

Les frais engendrés par le manque de prévention peuvent être élevés.

Avez-vous calculé le coût d’un accident du travail ou de l’absentéisme ?

Et savez-vous que les coûts indirects sont 4 à 5 fois plus élevés ?

En effet :

  • vous devez remplacer votre salarié absent et cela engendre des frais (intérim, sous-traitance),
  • votre production souffre de l’absence de ce salarié et cela engendre une perte de revenus,
  • ce contretemps peut générer des tensions avec vos clients, voire même vous faire perdre un client,
  • votre taux de « cotisation AT à la CNAMTS » dépend du coût de l’accidentologie connue pour votre activité, en tant qu’employeur, vous êtes responsable de la santé et de la sécurité de vos salariés et en cas d’accident, il existe un risque juridique pour vous.

Humaines, sociales, économiques, judiciaires, les conséquences peuvent peser lourdement sur votre entreprise. D’où l’importance de la prévention pour vous et vos salariés.

Mieux vaut prévenir que souffrir !

Accident du travail

Les accidents du travail et maladies professionnelles les plus fréquents dans votre métier :

accidents_bois

Maladies professionnelles

accidents_bois2

     

 Analyse de la sinistralité des AT/MP de l’assurance maladie (données 2015)

… Apprenez à les déjouer.

 

MAAF Assurances, plus qu’un assureur

Depuis toujours, nous plaçons la prévention au cœur de nos actions. N°1 chez les pros, il était naturel que MAAF s’engage dans la prévention pour les professionnels, comme elle l’a déjà fait depuis longtemps pour la sécurité routière et la santé. C’est pourquoi nous avons passé un accord avec DIDACTHEM, organisme spécialisé dans la santé et la sécurité des personnes et habilité IPRP (Intervenant en Prévention des Risques Professionnels). Grâce à leur expertise, nous rassemblons pour chaque métier, les conseils pour prévenir les risques professionnels les plus graves ou les plus fréquents. Tous les conseils qui vous sont donnés ici sont validés par DIDACTHEM.

Vous êtes conjoint collaborateur,
Pourquoi se déclarer?

Pour quel statut et comment se déclarer ?

Toutes les informations et les démarches à suivre pour votre déclaration.

En savoir plus
BOITE à outils

Annuaire utile pour les femmes des artisans, Les actualités, Formation pour les femmes d’artisans, Documentation pour les femmes des artisans, Questions / réponses

en savoir plus