Sophie Gineste : le choix d’une troisième vie

Aujourd’hui, nous partons à la rencontre de Sophie Gineste, créatrice de l’entreprise Décor Zé Âme. Avec simplicité et sincérité, elle nous dévoile son parcours de vie et nous explique son cheminement vers le secteur de l’aménagement intérieur et de la décoration.

  • Qui êtes-vous Sophie ?

« Je suis une femme de 58 ans qui a déjà connu plusieurs vies professionnelles. J’ai été artisan encadreur pendant une quinzaine d’années. Puis, au décès de mon mari, il m’a paru nécessaire de consacrer plus de temps à mon fils. J’ai quitté l’artisanat pour rentrer dans la fonction publique territoriale. Après onze ans au sein d’une collectivité locale j’ai souhaité à nouveau m’épanouir dans mon travail. De cette façon est née mon entreprise Décor Zé Âme. »

  • Pouvez-vous nous présenter votre entreprise ?

 « Depuis 2010, je me suis orientée vers l’aménagement intérieur et la décoration d’intérieure à travers la création de ma société Décors (pas de s) Zé Ame. J’imagine, je conçois et je crée des espaces de vie pour de nombreux clients. On peut me solliciter soit uniquement pour du conseil avant  travaux, conseil 1h ou 3h, ou pour la prise en charge totale d’un projet d’aménagement ou de décoration jusqu’à sa mise en œuvre. Décorer son intérieur, se sentir bien chez soi, participe automatiquement à son bien-être. »

  • Comment a germé en vous l’idée de créer votre propre entreprise ?

«Tout d’abord, j’ai reçu de mes parents, artiste et entrepreneur, le goût des belles choses, l’enthousiasme créatif et le respect du travail bien fait. Il faut savoir également que lors de mes précédentes rencontres professionnelles, j’ai toujours pris plaisir à conseiller les personnes de mon entourage dans leurs choix d’aménagement d’intérieur et de décoration. Après onze ans passés dans la fonction publique, j’ai eu envie de revenir à une vie professionnelle  plus en lien avec ma sensibilité artistique. »

  • Avez-vous pu bénéficier de conseils et de soutiens financiers dans vos différentes démarches ?

« Ayant quitté mon ancien poste dans le cadre d’une mise en disponibilité, je n’ai sollicité aucun organisme quel qu’il soit pour m’aider financièrement. J’ai fait le choix d’intégrer une formation de 3 ans par correspondance dans le domaine de la décoration intérieure puis un stage chez un architecte d’intérieur parisien. Ces expériences m’ont avant tout permis de vérifier mes aptitudes créatives et m’ont notamment donné une méthodologie pour lire et réaliser des plans d’architecture. »

  • Aujourd’hui, avez-vous le sentiment d’avoir atteint vos objectifs ?

« Très clairement oui. Je vis aujourd’hui de mon activité. Mon travail est reconnu par les clients de ma région et je suis même sollicitée par des collectivités locales pour des projets d’aménagement. »

  • Avez-vous déjà de nouveaux projets en tête ?

« Prendre des congés serait une bonne chose ! Mon travail m’accapare mais je l’adore. En ce début d’année, de nouveaux projets sont en train de voir le jour. Les clients me font confiance et je les remercie. »

  • Que pouvons-nous vous souhaiter pour les cinq années à venir ?

« Simplement que les choses durent. Que je puisse continuer à maintenir cette cadence et avoir ainsi l’opportunité de m’investir dans de nombreux nouveaux projets d’aménagement intérieur. »

  • Que retirez-vous de votre passage dans l’émission «Business Women» ?

 « J’ai beaucoup apprécié l’échange d’expériences avec les autres invitées. C’était vraiment très enrichissant. J’ai également pris plaisir à découvrir le fonctionnement d’un plateau de télévision. Je connaissais déjà l’univers de la radio grâce à ma participation régulière à une émission consacrée à la décoration sur France Bleu Hérault. Cette expérience m’aura donc permis de me familiariser avec l’environnement d’un studio de télévision. »

  • Enfin, quels conseils donneriez-vous à une femme projetant de monter sa propre entreprise ?

« Quel que soit le domaine d’activité, je pense qu’il faut savoir faire preuve de patience et de ténacité. Il ne faut pas se laisser décourager par les échecs et les obstacles. Enfin, même si cela peut être très tentant, je pense qu’il ne faut pas chercher à s’inspirer de la concurrence. Il faut garder son cap et avant tout suivre son intuition. C’est sans doute la meilleure clé pour arriver à se différencier. »

Sohie Gineste : Décor Zé Ame
https://www.decorzeame.fr
https://www.facebook.com/decoratricemontpellier/

Vous pouvez également retrouver ici la participation de Sophie Gineste à l’émission Business Women :

Vous êtes conjoint collaborateur,
Pourquoi se déclarer?

Pour quel statut et comment se déclarer ?

Toutes les informations et les démarches à suivre pour votre déclaration.

En savoir plus
BOITE à outils

Annuaire utile pour les femmes des artisans, Les actualités, Formation pour les femmes d’artisans, Documentation pour les femmes des artisans, Questions / réponses

en savoir plus