Amanda D Salariée, maman quatre fois et femme d’artisan déclarée

Témoignage d’une maman femme d’artisan déclarée.

Amanda est une femme très active, entre autres dans l’entreprise de son mari. Elle représente une nouvelle génération de conjoints d’artisans déclarés.

Des occupations multiples, Amanda D n’en manque pas. Aide-soignante, elle a mis au monde il y a quelques mois son quatrième enfant. Mais comme une bonne nouvelle n’arrive jamais seule, c’est l’année que son mari, couvreur de profession, a choisi pour se mettre à son compte. « Nous n’avons pas encore trente ans tous les deux, on avait toujours dit que l’on voulait monter notre affaire avant d’être trentenaires, c’est lancé ! »

Ce qui représente pour Amanda quatre heures de travail supplémentaire par jour, rien de moins. « J’ai suivi une formation à la comptabilité grâce au Greta et le reste est venu tout seul. Je prends les informations dont j’ai besoin au fur et à mesure.» Et l’entreprise ETS D, a démarré d’un seul coup. Dans ce secteur d’activité, on ne connaît pas la crise ; seule une hausse éventuelle de la TVA pourrait refréner ce beau démarrage. « Je pense que beaucoup de personnes préfèrent investir sur leur maison plutôt que de partir en vacances. »

Alors Amanda enregistre les demandes de devis à la maison, puis suit les dossiers. Elle n’a pas encore repris son activité salariée mais son congé parental prend fin très prochainement. « Je suis bénévole dans l’entreprise de mon mari, car au départ on ne peut pas se permettre de sortir un salaire supplémentaire. Nous avons déjà dû prendre un ouvrier et un apprenti. Mais Bien évidemment je suis déclarée, c’est la loi. Et j’espère bien un jour, pouvoir travailler pour l’entreprise à temps plein. »

« Un nouveau statut qui lui va comme un gant »

Amanda est donc conjoint-collaborateur bénévole, un statut qui lui reconnaît une activité dans l’entreprise dès sa création. Qui lui permet d’effectuer des actes de gestion en toute légalité, mais aussi de cotiser pour sa retraite personnelle. Un statut avec lequel elle est en parfaite adéquation, même si de trop nombreux conjoints d’artisans continuent à rester dans l’ombre. Et dans l’illégalité.

Pourtant, de nombreuses questions restent en suspens. Amanda n’a pas oublié de souligner, lors de la réunion sur le statut de conjoint d’artisan proposée la semaine passée, qu’en tant que salariée avec un congé parental à mi-temps, la compatibilité des statuts n’était administrativement pas simple.

« Mais on a plein d’énergie, il faut y croire ! D’autant plus que l’on est en entreprise individuelle, nous mettons donc tout ce que l’on a dans l’aventure ! » Le couple a en prime la loi de son côté, de quoi prendre un bon départ.

Article proposé par La Nouvelle République

Vous êtes conjoint collaborateur,
Pourquoi se déclarer?

Pour quel statut et comment se déclarer ?

Toutes les informations et les démarches à suivre pour votre déclaration.

En savoir plus
BOITE à outils

Annuaire utile pour les femmes des artisans, Les actualités, Formation pour les femmes d’artisans, Documentation pour les femmes des artisans, Questions / réponses

en savoir plus