Le label d’Etat « Entreprise du patrimoine vivant » (EPV)

Le label Entreprise du Patrimoine Vivant (EPV) a été instauré par l’Etat pour valoriser des entreprises nationales « aux savoir-faire artisanaux et industriels d’excellence ».

Comprendre le label EPV

Ce label d’Etat est aujourd’hui attribué à plus de 1150 entreprises et concerne donc 53000 emplois pour un chiffre d’affaires estimé à 11 milliards d’euros.

L’ISM (Institut Supérieur des Métiers) est mandaté par l’Etat pour en assurer la gestion et la promotion. Ce n’est pas, tout, l’ISM est aussi chargé d’organiser l’instruction des dossiers de candidature, d’assurer le fonctionnement de la Commission, et de contribuer au développement des entreprises labellisées.

  • 418 dossiers ont été examinés en 2013 par la Commission de l’EPV.
  • Plus d’un dossier présenté sur deux obtient le label EPV.

Les entreprises candidates au label EPV

Il est difficile de définir un profil type d’entreprise labellisée tant les candidats et lauréats sont variés.

  • Effectif : les entreprises labellisées vont de 1 à 4000 personnes.
  • Secteur et domaine d’activité : 7 univers et marchés représentés (équipements professionnels, gastronomie, décoration, arts de la table, patrimoine bâti, culture et loisirs, mode et beauté).
  • International : plus de deux tiers des entreprises labellisées réalisent une partie de leur chiffre d’affaires à l’international. L’export est même le principal débouché pour 15% d’entre elles.

Visibilité et promotion assurée

Pour les entreprises qui reçoivent le label EPV, il s’agit d’une véritable rampe de lancement. L’exposition médiatique et la promotion dont elles vont bénéficier vont se traduire au niveau national et international :

  • Via la presse et les médias : 60 millions de consommateurs, Formes de luxe, le Monde des Artisans, BFM, TV Monde…
  • Via des expositions et l’invitation à des évènements prestigieux : Harrods (Londres, juin 2013), « Le grand atelier » (boutique éphémère dédiée à l’excellence des savoir-faire français), Taste of France (New-York, septembre 2013), etc.

Les entreprises labellisées EPV bénéficient également des réseaux économiques et financiers partenaires. L’ISM promeut le label auprès des chambres consulaires et de partenaires institutionnels français ou étrangers. Par ailleurs, un Fonds pour les savoir-faire d’excellence (FSFE) a été créé pour répondre aux besoins en fonds propres des entreprises et soutenir leur développement.

L’exemple d’une entreprise EPV

La manufacture d’artisans faïenciers Lallier Moustiers a été labellisée en 2010. En plus du référencement dans de nombreux guides (Petit Futé, Guide Vert), de la labellisation « Qualité tourisme » et « Destination entreprise » (CCI) et du développement de la notoriété au niveau local, le label a permis à la TPE de prendre part au salon international du patrimoine culturel au Carrousel du Louvre et d’exposer ses créations dans les autres entreprises labellisées de la région PACA.

Un soutien financier au développement de l’entreprise

Le label EPV permet de bénéficier de deux crédits d’impôts :

  • Grâce à la majoration de crédit d’impôt apprentissage porté à 2 200 euros par apprenti, Lallier Moustiers a pu recruter une apprentie en commerce pour développer ses canaux de vente.
  • Le crédit d’impôt création de 15% pour les dépenses liées à la création de nouveaux produits.
  • Pour en savoir plus sur le label EPV : http://www.patrimoine-vivant.com
  • Pour découvrir les créations de la Manufacture Lallier Moustiers : http://www.lallier-moustiers-04.com
Vous êtes conjoint collaborateur,
Pourquoi se déclarer?

Pour quel statut et comment se déclarer ?

Toutes les informations et les démarches à suivre pour votre déclaration.

En savoir plus
BOITE à outils

Annuaire utile pour les femmes des artisans, Les actualités, Formation pour les femmes d’artisans, Documentation pour les femmes des artisans, Questions / réponses

en savoir plus