Stéphanie Ferandez : peintre en décor et artiste

Installée à Vannes, la peintre en décor et artiste Stéphanie Ferandez revient sur son parcours, sa passion et la création de son entreprise : Créa-décor.

Être peintre en décor, était-ce une vocation de toujours ?

Oui, depuis que je suis petite, les murs sont mes pages blanches préférées. À 8 ans, je proposais déjà à mes parents des décors à peindre dans leur chambre en guise de tête de lit.

Pouvoir exprimer ma créativité a toujours guidé mes choix, mais j’ai mis du temps à trouver le bon métier. Je me suis par exemple engagée dans une formation de graphiste, mais les ordinateurs et moi ça fait deux… Je rendais tous mes travaux dessinés à main levée alors qu’il fallait le faire sur ordinateur. Ce n’était pas la bonne voie pour moi !

Quelle formation avez-vous choisie ?

En dernier lieu, j’ai fait la formation de réhabilitation du patrimoine architectural à l’École d’Avignon. Grâce à ce cursus, j’ai acquis de solides connaissances techniques, artistiques et architecturales. Aujourd’hui je peux peindre partout, avec une grande palette de techniques, y compris dans des bâtiments classés au patrimoine historique.

Quels ont été les moments forts de votre parcours ?

Il y a 10 ans, lors d’un séjour en Thaïlande, la propriétaire d’un restaurant sur la plage de Ko Phi Phi m’a donné carte blanche pour peindre sur la façade de son restaurant. Cela a été  une révélation. J’ai compris que faire des fresques serait le cœur de mon métier.

Un autre moment fort qui me vient à l’esprit ; c’était en novembre 2019, lorsque j’ai reçu le trophée Femmes de l’artisanat de la Chambre des métiers et de l’Artisanat du Morbihan, une vraie fierté.

Plus récemment, il y a eu le concours des Meilleurs Artisans de France. D’avoir été sélectionnée pour la finale m’a profondément touchée, je me suis sentie très honorée. C’était l’aboutissement et le couronnement de mon parcours professionnel. Depuis, mon entreprise rayonne à l’échelle nationale et prend de l’ampleur.

Comment votre entreprise Créa-décor est-elle née ?

Après mon diplôme, je suis revenue dans ma région, en Bretagne, même s’il y avait moins d’opportunités dans le domaine du patrimoine. J’ai rencontré beaucoup de condescendance de la part d’entreprises de peinture et de décoration vers lesquelles je m’étais tournée pour proposer mes services de peintre en décor. À ma volonté de collaborer, on m’a souvent répondu que mon savoir-faire n’était pas nécessaire au développement et à la bonne santé de leur activité.

Finalement, c’est mon école qui m’a apporté ma première opportunité de travail, un mois après avoir été diplômée. La mission consistait en la réalisation d’un décor contemporain dans une cage d’escalier du XIVe siècle d’un bâtiment classé. Une condition pour accéder à ce chantier : me mettre à mon compte. J’avais des réserves, l’idée de créer mon entreprise m’impressionnait. L’idée a tranquillement fait son chemin, je me suis dit : « Finalement pourquoi pas ? Si ça ne me plaît pas, je pourrai toujours revenir au salariat ». C’était une super décision. Avec mon caractère, j’aurais eu les plus grandes difficultés à composer avec un patron au-dessus de moi ! Aujourd’hui, mes clients sont précieux et c’est avec eux que j’ai envie de collaborer, dans un véritable rapport de confiance respectueux.

Donc ce premier projet, c’est ce qui m’a permis de me motiver, d’oser créer mon entreprise. Sur ce premier chantier, j’ai pensé : « Ça y est, je me sens à ma place, on me reconnaît pour ma créativité et mon savoir-faire ! ».

Vous êtes conjoint collaborateur,
Pourquoi se déclarer?

Pour quel statut et comment se déclarer ?

Toutes les informations et les démarches à suivre pour votre déclaration.

En savoir plus
BOITE à outils

Annuaire utile pour les femmes des artisans, Les actualités, Formation pour les femmes d’artisans, Documentation pour les femmes des artisans, Questions / réponses

en savoir plus